Les contraintes sont des facteurs de souffrance au travail.


 

Notre association est la seule en France à adopter le Conseil en Prévention du Métier de Professeur, car nous avons lu trop de témoignages de souffrance de professeurs depuis 16 ans.

 

La désillusion des nouveaux professeurs provient souvent du manque d'attention de leur administration à leurs difficultés, d'un manque de reconnaissance, de valorisation

 

Depuis 2006 nous avons alerté l'Education nationale, en allant rencontrer de nombreux hauts fonctionnaires, et conseillers de ministres, pour alerter sur la montée de la souffrance au travail dont nous étions les témoins aux commandes de ce dispositif qui rayonne sur toute la France et les Dom-Tom. Nous sommes contactés de toutes les académies, de tous les départements.

 

Depuis la rentrée 2018, la GRH de proximité que nous proposions depuis 2008, pour qu'elle soit plus à l'écoute des professeurs, de leurs difficultés, s'est mise en place avec une "GRH de proximité" constituée d'un maillage territorial de conseillers  souvent payés en heures supplémentaires pour proposer un accueil de base aux professeurs en difficulté.

 

Toutefois nous déplorons que le conseil des CRHP et des CMC se résume trop souvent à dissuader de quitter l'Education nationale, alors que partout ailleurs, les salariés du privé sont de plus en plus nombreux à penser à réaliser leur reconversion.

 

Rien ne remplace une information neutre, en amont, de ce qu'est devenu le métier de professeur au 21e siècle, et rien ne remplacera les efforts de prévention de ce métier que nous réalisons pour que tu ne t'engages pas sans réfléchir vers un métier qui peut  te faire souffrir.

 


De multiples facteurs conduisent à la souffrance : anticipe-les pour les éviter !