"Un prof, ça a plein de vacances !"


Voilà un prof au retour de sa journée de classe:

- il a répété maintes fois la même chose à des élèves qui n'en tenaient pas compte

- il a beaucoup parlé et ses cordes vocales le font parfois souffrir

- il a marché dans les couloirs, monté et descendu des escaliers...au moins 2 km/jour, nettement plus qu'un agent de bureau qui fera au plus 0,2 km dans sa journée.

- il s'est peut-être énervé sur tel ou tel qu'il ou elle ne supportait plus, surtout s'il/elle a été nommé en REP/REP+ ou en "zone violence" (ça fait envie pour enseigner quand on vient de décrocher le Capes ou l'Agrégation, c'est sûr).

 

DONC LES VACANCES, C'EST D'ABORD POUR SE REPOSER.

 

14 semaines de vacances par an en moyenne, on en fait quoi ?

Que le professeur soit dans le 1er ou le 2nd degré, la répartition, qu'il ait 1, 5, 10 ou 30 ans d'ancienneté, sera de consacrer au moins 8 semaines par an à ses préparations de cours et ses corrections de copies.

 

Reste 6 semaines, pour partir en vacances au moment où les tarifs sont les plus chers dans les agences de voyages, les hôtels et résidences de vacances. Donc un avantage relatif, ces vacances scolaires.

 

Avec l'aménagement du temps de travail depuis 2001 et surtout le télétravail depuis la crise du Covid19, l'avantage de l'apparent temps libre du professeur a sauté. Le télétravailleur qui peut choisir ses jours de télétravail est devenu nettement plus libre que le professeur qui se voit imposer son emploi du temps annuel, et dispose de congés qui sont en fait ceux de ses élèves.

 

DONC LES CONGES DU PROFESSEUR SONT LES VACANCES DES ELEVES

 

L'avantage que peuvent trouver les professeurs à ces longues vacances, c'est:

- d'avoir l'assurance qu'un petit chef de service ne puisse pas les empêcher de partir

- de pouvoir l'été, passer 7 à 8 semaines d'affilée à parcourir le monde ou à retaper leur nouvelle maison

- d'adopter un rythme de 6 à 7 semaines d'école suivies de 2 semaines de congés.

- d'avoir le sentiment - tout relatif en regard de certaines professions qui ont des récupérations comme les anesthésistes, les médecins, les policiers, etc - d'avoir souvent du temps libre. C'est juste une sensation, qui, une fois que l'on exerce le métier de professeur, s'envole en fumée.

 

Si vous voulez devenir professeur, ne vous focalisez pas sur l'avantage des vacances: c'est juste une illusion, il n'y en a pas plus qu'ailleurs. Les professeurs doivent préparer leurs cours et corriger leurs copie pendant leurs vacances, et même leurs week-end durant l'année scolaire, et il n'est pas rare qu'ils doivent travailler le soir jusqu'à très tard, du fait de la pression de leurs élèves pour obtenir rapidement leurs notes du dernier contrôle.

 

Et le salaire d'un professeur n'est pas suffisant de toute façon pour profiter de toutes ces vacances. Pas de comité d'entreprise avec des résidences attitrées ou avec réductions, pas de voyages à coûts très réduits, pas de réductions sur l'avion, le train, pas de bons de carburants...des chèques vacances selon un certain plafond de revenus, en début de carrière...